vaste

vaste [ vast ] adj.
• 1611; « désert » 1495; guast, wast « inculte » 1080; lat. vastus
1Très grand, immense (surface). « La mer, la vaste mer, console nos labeurs ! » (Baudelaire). « Devant nous s'ouvrait une vaste étendue sablonneuse » (Fromentin). Un vaste empire.
2(1656) Très grand (construction). Un appartement très vaste. spacieux. « C'est un vaste édifice aux piliers carrés » (Claudel). « Un vaste pardessus raglan » (Romains). ample.
Anat. Muscles vastes, et subst. les vastes interne et externe : gros muscles du triceps et du quadriceps.
3(1625) Important en quantité, en nombre. « Un vaste groupement de jeunes révolutionnaires » (Martin du Gard).
4(1623) Étendu dans sa portée ou son action. « Le vaste et puissant génie [...] , embrassant dans sa pensée le ciel et la terre » (Mirabeau). « Posséder des connaissances scientifiques très vastes » (Broglie). C'est un vaste problème.
Fam. et péj. C'est une vaste supercherie, une vaste rigolade : je n'y crois pas. — Adv. Rare VASTEMENT .
⊗ CONTR. Exigu, petit.

vaste adjectif (latin vastus) Littéraire Qui a une grande étendue, qui s'étend au loin : La vaste mer. Qui est particulièrement grand et spacieux : De vastes placards. Se dit d'un vêtement ample, large : Une vaste cape de velours noir. Qui offre un grand nombre d'aspects, de sujets de réflexion, d'étude, de recherche : Les sciences sont un domaine très vaste. Un vaste sujet. Familier. Indique un très haut degré dans quelque chose de péjoratif : Une vaste rigolade.vaste (synonymes) adjectif (latin vastus) Littéraire Qui a une grande étendue, qui s'étend au loin
Synonymes :
- démesuré
- énorme
Contraires :
- borné
- étriqué
Qui est particulièrement grand et spacieux
Synonymes :
Contraires :
- étroit
- riquiqui (familier)
Qui offre un grand nombre d'aspects, de sujets de réflexion...
Synonymes :
- considérable
- étendu
Contraires :
- limité
- réduit
vaste adjectif et nom masculin Se dit de deux des trois portions du muscle triceps brachial et de deux des quatre portions du muscle quadriceps.

vaste
adj. (et n. m.)
d1./d D'une très grande étendue. Un vaste domaine.
d2./d De grandes dimensions. Un vaste hangar.
Fig. De grande ampleur, de grande portée. De vastes desseins.
Fam. Une vaste fumisterie.
d3./d Important en quantité. Un vaste groupement d'animaux.
d4./d ANAT Les muscles vastes: les gros muscles du triceps et du quadriceps.
|| n. m. Les vastes interne et externe.

⇒VASTE, adj.
A. — [Le plus souvent antéposé] Très grand.
1. [En parlant d'une surface, d'une étendue] Synon. immense. Vaste désert, horizon, mer, paysage, prairie, terrain. Il lui faut un air pur, un beau ciel, une vaste campagne offerte aux courses, aux découvertes, à la chasse, à la liberté (SENANCOUR, Obermann, t. 2, 1840, p. 44). Le vent souffle à son aise sur la vaste plaine (GIDE, Journal, 1944, p. 261).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre, littér. Michel ordonne de sonner l'archangélique trompette; elle retentit dans le vaste du ciel, et les armées fidèles chantent Hosanna au Très-Haut (CHATEAUBR., Paradis perdu, 1836, pp. 19).
2. a) [En parlant d'une construction ou d'un véhicule] Synon. important, spacieux. Vaste édifice, enceinte, escalier, hangar, local; vaste berline. L'église, qui est vaste, très sonore et fort imposante avec sa longue nef et ses deux bas côtés, n'était éclairée que par l'autel et plongeait de toutes parts dans la nuit (BARB. D'AUREV., Memor. pour l'A... B...., 1864, p. 419). Nécessitant de vastes installations et une nombreuse main-d'œuvre, les industries hôtelières y sont en effet particulièrement exposées [aux charges fiscales] (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 100).
b) [En parlant d'un élément de mobilier ou d'habillement] Synon. ample, grand. Vaste placard; vaste pardessus. Il n'était pas rare de voir les sentinelles entrer dans nos baraques et tirer de leur vaste manteau (...) qui un poulet, qui un lapin (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 317).
3. [En parlant d'un groupe de pers.] Synon. gros1, important, large, nombreux. [Le docteur Formon] ne doutait pas de conquérir avant peu une vaste clientèle (ESTAUNIÉ, Sil. camp., 1925, p. 6). La Maison de la Culture de Grenoble voulait atteindre un vaste public (CACÉRÈS, Hist. éduc. pop., 1964, p. 159).
B. — [Antéposé ou postposé]
1. Dont l'action, la portée, le rayonnement est étendu sur le plan intellectuel, philosophique ou moral. Vaste esprit, génie, intelligence; vaste culture, érudition. Ton âme vaste et grande le frappa, il te crut propre aux plus brillans développemens (KRÜDENER, Valérie, 1803, p. 41). Ces vastes connaissances et cette promptitude de jugement me remplissaient d'admiration (LACRETELLE, Silbermann, 1922, p. 53).
2. Vx ou littér. Qui dure longtemps. V. chagrin3 ex. 5.
3. [Le plus souvent antéposé] Important. Vaste entreprise, problème, programme. Les forces encore jeunes qui ont une vaste carrière à remplir (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1465). Une action d'aussi vaste envergure que l'analyse et le traitement de la littérature scientifique, technique, économique relative à une industrie toute entière et à ses multiples ramifications (FUNCK, MOUREAU ds B. Bibl. Fr., t. 11, 1968, p. 346).
4. Fam. Vaste blague, canular, plaisanterie, rigolade (ou un mot du même parad.). Blague énorme, qui n'est pas toujours du meilleur goût. Ah! si on m'avait dit que je n'avais qu'à traverser la cour et que je te trouverais ici, j'aurais cru à une vaste blague (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 338).
C. — ANAT. Muscles vastes ou, empl. subst. masc., vaste (interne) et vaste (externe). ,,Nom donné à deux chefs du muscle triceps brachial et à deux chefs du muscle quadriceps`` (Lar. Lang. fr.). Les Expansions des vastes sont des lames aponévrotiques (...) qui se détachent du tendon du droit antérieur et des deux vastes (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 200).
REM. Vastement, adv., rare Amplement, largement. Le docteur vastement arrosé, surexcité, mais pas gris (BARB. D'AUREV., Memor. 2, 1838, p. 377).
Prononc. et Orth.:[vast]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1495 « désert, inculte, inhabité » (J. DE VIGNAY, Mir. histor., XX, 98, éd. 1531 ds GDF. Compl.); 2. a) 1611 « d'une grande étendue » (J. BERTAUT, Œuvres poét., 190); b) 1643 « spacieux, grand » (F. TRISTAN L'HERMITE, Le Page disgracié, 217); 3. a) 1623 « étendu dans sa portée » vaste dessein (Th. DE VIAU, Œuvres poét., 2e part., 18); b) 1627 « étendu dans son action » vaste curiosité (N. DE PEIRESC, Lettres, t. 1, p. 209); 4. 1625 « ce qui est vaste numériquement » (J.-P. CAMUS, Palombe ou La Femme honorable, p. 110: je puis encore moins discerner en cette vaste troupe quelle est votre fille); 5. 1656 « imposant par sa taille » (P. CORNEILLE, L'Imitation de Jésus-Christ, p. 197: du vaste éléphant, la masse épouvantable). B. Anat. 1611 muscle vaste (COTGR.); 1765 vaste externe, vaste interne (Encyclop. t. 16). Empr. au lat. vastus « vide, désert »; « désolé, dévasté »; « prodigieusement grand », qui influencé par l'a. b. frq. (v. gâtine et également gâter) a donné en a. fr. l'adj. gast « désert, inculte ». Fréq. abs. littér.:7 297. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 11 033, b) 11 264; XXe s.: a) 11 400, b) 8 725. Bbg. LITMAN (Th. A.). Le Sublime en France: 1660-1714. Paris, 1971, 286 p.

vaste [vast] adj.
ÉTYM. 1611; « désert », 1495; guast, wast « dévasté, inculte », 1088; lat. vastus « vide, désert; immense ».
1 (Le plus souvent avant le nom, en épithète). Très grand, immense (d'une surface) → Immensité, cit. 11. || Caractère de ce qui est vaste. Vastité, vastitude. || Vaste étendue (→ Attacher, cit. 94; devant, cit. 1). || Vaste espace (→ Sacrifier, cit. 12). || Mer vaste, mer immense (→ Engloutir, cit. 7). || Vastes régions (→ Rizière, cit. 1), forêts (→ Secours, cit. 1), garrigues (cit. 2). || Vastes campagnes (→ Moisson, cit. 7). || La vaste plaine (→ Hostile, cit. 11; marnière, cit.). || Vaste marécage (cit. 1).Vaste terrain (→ Fermer, cit. 23). || Le désert est muet (cit. 16), vaste et nu. || Un vaste empire (→ Gloire, cit. 36).(Par métaphore). || Vaste désert (cit. 11) du monde. || Le vaste horizon humanitaire (→ Borné, cit. 19).Par ext. || Le vaste ciel (→ Grève, cit. 4).Par anal. || Une vaste plaie (→ Gangrène, cit. 1).
1 La mer, la vaste mer, console nos labeurs !
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Spleen et idéal », LXII.
2 (Plutôt avant le nom, sauf précédé d'un adv.). Très grand, important (d'une construction). Ample, large. || Rendre plus vaste. Agrandir. || Vaste édifice (→ Bibliothèque, cit. 5; grange, cit. 2). || Vaste forteresse (→ Digue, cit. 1). || Vaste hangar (cit. 3); vaste coupole (cit. 3). || De vastes magasins (→ Requin, cit. 4). || Un appartement très vaste (→ Feutré, cit. 5). || Vastes salles décorées avec luxe (→ Magnificence, cit. 7). || Un vaste foyer (→ Calciné, cit. 3). || « J'ai longtemps habité sous de vastes portiques » (cit. 2, Baudelaire). Par métaphore. || « Mon âme (cit. 24) est à l'étroit dans sa vaste prison ».
2 Les gens se réunirent dans le salon, qui était très vaste, mais aussi très sombre, et garni d'une grande diversité de meubles.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXII, p. 171.
Spacieux, ample, grand. Grand. || Une vaste berline (cit. 2). || Une vaste table ovale (→ Joueur, cit. 7; rocaille, cit. 2). || Un vaste lit Régence (→ Joufflu, cit. 2). || Vaste pardessus (→ Descendre, cit. 29); vaste robe de chambre (→ Relief, cit. 5).
(1611). Anat. || Muscles vastes, et, n. m. (1690), les vastes. || Muscles vastes du membre inférieur (cuisse), du membre supérieur (bras). || Muscle vaste externe du membre inférieur (l'une des quatre portions du quadriceps), du membre supérieur. || Muscle vaste interne du membre inférieur, du membre supérieur (une des trois parties du triceps brachial).
3 (1820). Av. le nom. Grand en quantité, en nombre. Important, nombreux. || Un vaste groupement de jeunes révolutionnaires (→ Affilié, cit. 1). || Vaste foule (cit. 13). || La Ligue (cit. 3) est une vaste confrérie. || La vaste Humanité… (→ Couvercle, cit. 1, Baudelaire).
4 (1678). (Av. ou après le nom). Étendu dans sa portée ou dans son action. || Un vaste et puissant génie (→ Autel, cit. 14; despotiquement, cit.). || Esprit vaste (→ 3. Droit, cit. 14), d'une grande étendue. Compréhensif. || Intelligence vaste (→ Induire, cit. 12; intelligence, cit. 15), qui embrasse de nombreuses connaissances. || Une vaste érudition. || Des connaissances très vastes (→ Ingénieur, cit. 3). || Une matière aussi vaste (→ Diversifier, cit. 4).
3 Les esprits (…) qu'une vaste imagination emporte hors des règles (…)
La Bruyère, les Caractères, I, 55.
Vieilli ou littér. Qui s'étend, dure longtemps. || Une vaste solitude (→ Multitude, cit. 7). || Les vastes chagrins (→ Brumeux, cit.).
Littér. (le plus souvent av. le nom). Important, ample, développé (→ Épique, cit. 1; fresque, cit. 7). || Vaste fiction (cit. 9) en prose. || Vaste composition lyrique (cit. 9). || Une affaire (cit. 55) de vaste envergure. || Une vaste conspiration (→ Aventurier, cit. 8). || Les plans les plus vastes (→ Énergie, cit. 9). || La plus vaste des entreprises (→ Exécuter, cit. 26).Allus. Vaste programme ! (cit. 4.1).
4 (…) la ville en formation, sur laquelle doivent se porter tous les espoirs, toutes les imaginations et toutes les vastes entreprises.
Giraudoux, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, III, p. 69.
5 (XXe; toujours av. le nom). Fam. || Une vaste blague, une vaste rigolade.
CONTR. Étroit, exigu, petit.
DÉR. Vastement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vaste — VASTE. adj. de t. g. Qui est d une fort grande estenduë. Vaste campagne. vastes deserts. vaste mer. Il se dit fig. De l ambition & des autres choses de mesme nature, ausquelles on donne une trop libre estenduë, qu on ne renferme pas dans des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vaste — southern ME. var. fast a., adv., and v.; obs. Sc. f. waste n. and v …   Useful english dictionary

  • vaste — (va st ) adj. 1°   Qui est d une fort grande étendue. Un vaste horizon. Une vaste campagne. •   Les Romains avaient fait de l Europe, de l Asie et de l Afrique un vaste empire, MONTESQ. Esp. XXI, 15. •   Ce qui est compris aujourd hui sous le nom …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VASTE — adj. des deux genres Qui est d une fort grande étendue. Vaste campagne. Vastes déserts. Vaste mer. Un lieu vaste.   Il se dit figurément Des choses morales, des conceptions de l esprit, etc. C est un homme d une vaste ambition. Il a de vastes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VASTE — adj. des deux genres Qui est d’une grande étendue. Vaste campagne. Vastes déserts. Vaste mer. Il se dit figurément des Choses morales, des conceptions de l’esprit, etc. C’est un homme d’une vaste ambition. Il a de vastes desseins, de vastes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vaste — a, vaste, o adj. et n. vaste, vastitude > « En batènt lou vaste, m ère proun acoustuma à mastega la car cruso. » J. d Arbaud …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • vaste — dévaste vaste …   Dictionnaire des rimes

  • Vaste — adj inculte, en friche Anjou. Var.: baste, basto Gascogne …   Glossaire des noms topographiques en France

  • vasté — dévasté …   Dictionnaire des rimes

  • vaste — adj. vâsto, a, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.